L’islam n’est pas réformable

Pour protester contre l’intrusion des lois islamiques dans la société allemande, plusieurs dizaines de musulmans ont organisé en janvier 2007 un «Conseil central des ex-musulmans» au cours duquel ils ont renié leur religion et rendu leur acte public.

Mina Ahadi, d’origine iranienne, se dit «outrée» de constater que l’islam s’impose chaque jour davantage à la société allemande et dénonce «l’intolérable indulgence» des pouvoirs publics face à ce péril, au nom de la relativité culturelle. Comme, pour elle, cette attitude est «inacceptable dans un pays laïc européen», elle ne manque pas une occasion de dénoncer à la fois les pratiques et traditions islamiques et la position «bienveillante» du gouvernement allemand vis-à-vis de celles-ci.

Cette militante des droits de l’homme a créé avec une quarantaine de personnes «le Conseil central des ex-musulmans», avec l’objectif de «lutter contre les dogmes et les lois de l’islam et surtout leur propagation périlleuse dans la société allemande».

«Comment un gouvernement européen et laïc, s’interroge-t-elle, peut-il permettre à une religion de s’ingérer de cette manière dans la vie de tous les jours de ses citoyens ? Il faut arrêter la construction massive des mosquées, le port du voile par des écolières, les crimes ‘d’honneur’. Il faut réveiller les consciences contre les dangers que représente l’islam». Elle poursuit sa lutte contre ce qu’elle n’hésite pas à qualifier de «tyrannie de la religion musulmane». Une religion qui «n’est pas réformable», insiste-t-elle. [texte complet]

Publicités
Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur L’islam n’est pas réformable
%d blogueurs aiment cette page :