Europe : Tolérance envers l’intolérance de l’islam

« L’Europe se montre toujours tolérante envers l’intolérance : selon elle (l’Europe), l’islam serait une autre culture et ses règles sociales seraient donc différentes. Lorsque des politiciens me tiennent de tels propos, même en Allemagne, je le ressens comme un véritable manque d’égards. Je me sens avant tout citoyenne et femme, pas musulmane. Et en tant qu’adulte, j’ai le droit de me définir par moi-même. Les fausses considérations ne nous sont d’aucun secours sur le plan politique. Aucune femme ne souhaite une ‘culture’ de l’avilissement, aucune femme ne souhaite la violence. (…) De nombreux hommes politiques européens sont simplement naïfs en continuant par exemple de tolérer le port du hijab, le voile, par les petites filles. Ne se demandent-ils jamais pourquoi la majorité des musulmans se taisent sur les questions élémentaires ? »
Der Tagesspiegel – 8. mars 2007

Publié dans Non classé. Étiquettes : , . Commentaires fermés sur Europe : Tolérance envers l’intolérance de l’islam

L’islam, c’est la mort pour les apostats

L’organisation dont Mina Ahadi est la présidente revendique haut et fort le droit de quitter ouvertement l’islam. Le choix n’est pas sans danger : l’islam prévoit tout simplement la mort pour les apostats. [lire l’article intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur L’islam, c’est la mort pour les apostats

« Un musulman qui est insatisfait parce qu’il ne peut pas imposer le hidjab à sa jeune fille n’a qu’à aller vivre en Arabie Saoudite»

Une part substantielle de la population musulmane du pays, autour de 30%, ne croit plus mais évite de le dire pour ne pas subir les foudres d’intégristes, affirme Mme Toker, vice présidente du Conseil des ex-musulmans. Elle reproche au gouvernement de se montrer trop complaisant envers certains groupes musulmans «non représentatifs».
«Il faut que les droits et devoirs reconnus des citoyens du pays soient acceptés par les immigrants qui viennent ici. Pour moi, un musulman qui est insatisfait parce qu’il ne peut pas imposer le hidjab à sa jeune fille n’a qu’à aller vivre en Arabie Saoudite», tranche-t-elle. [lire l’article complet]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur « Un musulman qui est insatisfait parce qu’il ne peut pas imposer le hidjab à sa jeune fille n’a qu’à aller vivre en Arabie Saoudite»

L’islam, c’est la mort et la douleur

Mina Ahadi, 50 ans, d’origine iranienne, fondatrice du Conseil Central des Ex-Musulmans d’Allemagne, déclare :
« Je connais l’Islam et pour moi cela signifie la mort et la douleur.” […] Je ne pense pas qu’il soit possible de moderniser l’Islam. Nous voulons former un contrepoids aux organisations musulmanes. Le fait que nous faisons cela sous protection de la police montre combien notre initiative est nécessaire. » [février 2007] [texte complet]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur L’islam, c’est la mort et la douleur

L’islam n’est pas réformable

Pour protester contre l’intrusion des lois islamiques dans la société allemande, plusieurs dizaines de musulmans ont organisé en janvier 2007 un «Conseil central des ex-musulmans» au cours duquel ils ont renié leur religion et rendu leur acte public.

Mina Ahadi, d’origine iranienne, se dit «outrée» de constater que l’islam s’impose chaque jour davantage à la société allemande et dénonce «l’intolérable indulgence» des pouvoirs publics face à ce péril, au nom de la relativité culturelle. Comme, pour elle, cette attitude est «inacceptable dans un pays laïc européen», elle ne manque pas une occasion de dénoncer à la fois les pratiques et traditions islamiques et la position «bienveillante» du gouvernement allemand vis-à-vis de celles-ci.

Cette militante des droits de l’homme a créé avec une quarantaine de personnes «le Conseil central des ex-musulmans», avec l’objectif de «lutter contre les dogmes et les lois de l’islam et surtout leur propagation périlleuse dans la société allemande».

«Comment un gouvernement européen et laïc, s’interroge-t-elle, peut-il permettre à une religion de s’ingérer de cette manière dans la vie de tous les jours de ses citoyens ? Il faut arrêter la construction massive des mosquées, le port du voile par des écolières, les crimes ‘d’honneur’. Il faut réveiller les consciences contre les dangers que représente l’islam». Elle poursuit sa lutte contre ce qu’elle n’hésite pas à qualifier de «tyrannie de la religion musulmane». Une religion qui «n’est pas réformable», insiste-t-elle. [texte complet]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur L’islam n’est pas réformable